Comment installer WordPress avec FastCGI Caching et Nginx sur Digital Ocean

Installer wordpress Fastcgi cache et nginx sur Digital Ocean

Prémisse

Nginx comprend le module FastCGI pour la mise en cache de contenu dynamique, comme le PHP. Une fois ce module installé, vous n’aurez plus besoins d’extension pour créer la cache de votre site WordPress. De plus, ce module est reconnu pour être beaucoup plus performant que les logiciels standard.

Ce tutoriel utilisera le Shell Script EasyEngine conçu pour installer l’environnement LEMP ainsi que toutes les dépendances nécessaires pour le bon fonctionnement de WordPress.

J’utilise ici Digital Ocean pour les besoins de ce tutoriel, mais le serveur de votre choix fera totalement l’affaire. Pourvu qu’il s’agisse d’un environnement Debian/Ubuntu.

Création du VPS

Si vous n’avez pas de compte chez Digital Ocean, je vous invite à en créer un maintenant.

Rendez-vous ensuite dans la section « Droplet » pour créer votre serveur.

 Creation droplet chez Digital Ocean

 

Choisissez un nom et une taille.

Creation droplet digital ocean region

Choisissez également la région la plus prèt de votre auditoire.

Distribution Linux Digital Ocean

Pour la distribution, il est important de choisir un environnement Debian/Ubuntu, pour la compatibilité avec EasyEngine. Le reste des paramètres ne sont pas vraiment importants pour ce tutoriel. Si vous installez WordPress pour un environnement de production, je vous suggère d’activer les sauvegardes.

Lancer ensuite la création du droplet. Les informations de connexions vous sont envoyées par courriel une fois le droplet créer.

Connexion au serveur

Si vous savez comment vous connecter via SSH, sauter directement à l’installation.

Nous utiliserons le protocole SSH pour notre installation.

Pour Windows
Vous devez utiliser un logiciel supplémentaire tel que Putty.

Pour Mac
Lancez votre terminal.

Exécuter la commande suivante. Attention de changer l’adresse IP pour celui de votre nouveau serveur.

ssh [email protected]

Inscrivez « yes » et changez votre mot de passe.

Installation de EasyEngine

Comme mentionnez un peu plus haut EasyEngine installera l’environnement nécessaire pour vous.

wget -qO ee rt.cx/ee && sudo bash ee

Le script fera des mises à jour et vous demandera ensuite votre nom et courriel. Ces informations sont importantes, car chaque changement sur le serveur sera enregistré avec GIT. Ce qui vous permet de revenir en arrière à tout moment si vous brisez quelque chose. Très pratique!

Installation de WordPress

EasyEngine vous permet d’installer plusieurs installations différentes.

Standard WordPress Sites

ee site create example.com --wp                  # install wordpress without any page caching
ee site create example.com --w3tc                # install wordpress with w3-total-cache plugin 
ee site create example.com --wpsc                # install wordpress with wp-super-cache plugin 
ee site create example.com --wpfc                # install wordpress + nginx fastcgi_cache

WordPress Multsite with subdirectory

ee site create example.com --wpsubdir            # install wpmu-subdirectory without any page caching
ee site create example.com --wpsubdir --w3tc     # install wpmu-subdirectory with w3-total-cache plugin 
ee site create example.com --wpsubdir --wpsc     # install wpmu-subdirectory with wp-super-cache plugin 
ee site create example.com --wpsubdir --wpfc     # install wpmu-subdirectory + nginx fastcgi_cache

WordPress Multsite with subdomain

ee site create example.com --wpsubdom            # install wpmu-subdomain without any page caching
ee site create example.com --wpsubdom --w3tc     # install wpmu-subdomain with w3-total-cache plugin 
ee site create example.com --wpsubdom --wpsc     # install wpmu-subdomain with wp-super-cache plugin 
ee site create example.com --wpsubdom --wpfc     # install wpmu-subdomain + nginx fastcgi_cache

Non-WordPress Sites

ee site create example.com --html                # create example.com for static/html sites
ee site create example.com --php                 # create example.com with php support
ee site create example.com --mysql               # create example.com with php & mysql support

Nous utiliserons la quatrième commande. Attention de bien changer « example.com » avec votre site.

ee site create example.com --wpfc

Cette requête installe et configure les éléments suivants:

  • – WordPress
  • – Nginx Helper (Extension pour vider la cache FastCGI)
  • – W3 Total Cache ( Pour la minification, cache de base de donnée, CDN, etc… )

Une fois l’installation terminée, le terminal vous donnera les informations de connexion à WordPress.

WordPress admin user : eric
WordPress admin user password : rOldest5ugI9pQh

Félicitations, vous avez maintenant une installation WordPress propulsée par un des plus puissants modules de cache.  Il ne vous reste plus qu’à changer vos DNS pour pointer sur votre nouveau serveur. Il est également possible de changer votre fichier « host » pour voir le site immédiatement.

site-example.com

 

Configurations supplémentaires

Nginx Helper

Par défaut, l’extension Nginx Helper ajoute simplement l’option manuelle pour vider la cache. Rendez-vous dans les réglages pour configurer la purge automatique de la cache.

nginx-helper-configuration

W3 Total Cache

Il est important de ne pas activer la cache des pages avec W3 Total cache puisque Nginx se charge de cette cache.

  • – Page Cache: Désactivé (Nginx sans charge)
  • – Minify: Activé selon vos besoins
  • – Database Cache: Activé (Memcached)
  • – Object Cache: Activé (Memcached)
  • – Browser Cache: Désactivé (Nginx sans charge)
  • – CDN: Activé selon vos besoins
  • – Reverse Proxy: Désactivé

 

Partagez cela
© 2017 - bulledev.com